La team Design de La Mobilery a participé à la 5ème édition des Nord Conversion Days de Lille ce 04 avril dernier. Nous avons assisté à plusieurs conférences axées sur l’UX, le Design, la DATA et l’IA comme “Les habitudes : ennemies ou amies de l’UX”, “Le Morpho-centric”, “L’UX au coeur de la donnée”… Mais c’est la conférence sur le “Design System” animée par Cyrille Pattyn (Wexperience/Digitaleez) et Christophe Houzé (MMA)  qui a plus particulièrement attiré mon attention. Je partage avec vous un rapide résumé de leur intervention dans cet article.

Au quotidien, lors de la réalisation d’un parcours, d’une page ou d’un élément de communication, certaines incohérences peuvent apparaître,

En effet, les contributeurs internes ou externes, designers ou intégrateurs risquent de s’écarter plus ou moins volontairement de la charte graphique.

L’image de marque devenant omniprésente et les supports se multipliant, on parle alors d’expériences globales,

Il est donc important d’homogénéiser la charte et les parcours utilisateurs en ne laissant pas de place aux initiatives personnelles pour éviter de se poser des questions et faciliter les relations entre tous.

Le design system se travail sous la forme de composant et non pas comme, historiquement, d’éléments graphique ou sur une charte « papier ». Cette méthode se rapproche du travail et des outils utilisés par les UX et UI designer ainsi que les intégrateurs qui se spécialisent dans l’approche tout composant (comme les développeurs Front-end par exemple).

La création d’un Design System se fait en 3 temps :

– Un audit de l’existant (manuel ou automatique) afin de récupérer l’intégralité des éléments (mobile et desktop) ;

– La sélection des modules utiles et de leurs états sur toute la profondeur du site ;

– Regrouper tous ces éléments UX et UI en un mini site.

L’installation du design system doit-être un réflexe pour tous les collaborateurs qui produisent ces supports digitaux (site, email…). Car oui, avec son appropriation par les équipes, les temps de production seront réduits.

Un Design System est un produit vivant, il demande à évoluer ! Ce n’est pas un livrable « one-shot ». Des mises à jour régulières vont améliorer la cohérence graphique et la qualité de vos supports.

Il faudra bien sûr assurer son évangélisation en interne et faire en sorte qu’il soit incontournable sur tous les supports (y compris bureautique).

Un bon moyen d’y parvenir : pensez participatif en laissant la main à vos équipes sur le contenu !

Enfin, n’oubliez pas de prévoir dès sa conception une mécanique de versionning pour tous les utilisateurs 😉