Rencontre avec… Pierre-Emmanuel, Développeur React Native à La Mobilery

Dans la série “Rencontre avec…”, voici Pierre-Emmanuel, Développeur React Native à La Mobilery ! Pour la suite, nous prendrons l’ordre d’apparition sur le compte Instagram de l’agence !

Le mini-portrait chinois de Pierre-Emmanuel :

  • Si tu étais un langage de programmation ? JavaScript
  • Si tu étais un jeu vidéo ? Dark Souls 1 (les autres n’existent pas)
  • Si tu étais un pays ? Japon
  • Si tu étais un moment de la journée ? L’aube
  • Si tu étais un super pouvoir ? Transplaner
  • Si tu étais un animal ? Lémurien géant
  • Si tu étais un objet du quotidien ? Une tasse
  • Si tu étais un des 5 sens ? La vue
  • Si tu étais un chiffre / nombre ? 3
  • Si tu étais un mot ? GratuitSi tu étais un personnage de fiction ? Jin (Samurai Champloo)
  • Si tu étais un réseau social ? SensCritique

Et si tu nous parlais de ton métier ?

Je suis développeur Javascript avec un faible pour React et React Native. J’aime tous les aspects du métier de développeur, en particulier quand il prend la forme de consultant comme à la Mobilery.

À mon petit niveau, c’est l’occasion d’essayer de tenir d’une seule main les besoins métiers et les considérations techniques. Comme je suis curieux, tous les problèmes techniques back et front qui se posent alors m’intéressent mais je pense que tout ce qui est relatif à l’expérience utilisateur reste primordial.

Et si tu nous parlais de tes passions ?

J’aime dabber de manière ironique même si j’ai bien conscience que c’est avant tout problématique, complètement dépassé et donc, hélas, ridicule et nuisible. C’est à peu près tout… ah si, je joue à Dark Souls avec mon manager, je lis des livres de philosophie (déformation universitaire oblige) et m’intéresse à certaines périodes historiques.

Et enfin, quels accessoires as-tu sur toi en situation de mobilité ? Pour le travail, pour le sport, pour les vacances, dans la vie de tous les jours…

J’aime bien avoir avec moi un petit carnet. C’est une bonne manière de montrer à mon interlocuteur que je m’intéresse à ce qu’il dit, de ne pas perdre une info importante lors d’une réunion, de noter une phrase drôle que je lis ou bien d’augmenter mon inventaire de citations latines (la dernière était : aere perennius).